Contacter Auddice

C’est avec implication que nos équipes vous accompagnent pour mener à bien vos projets.
Découvrez certains d’entre eux réalisés dans votre région.

ville

aménagement

Démarche Rev3 : Testez l’application du référentiel-ressources rev3 « Parcs et Zones d’activités »
2020-2021
HAUTS DE FRANCE

La Région Hauts-de-France a confié au groupement auddicé une mission d’AMO rev3. Celle-ci doit tester l’opérationnalité du référentiel-ressources rev3 « Parcs et Zones d’activités ». Ce référentiel a pour objectif de faciliter la conception, la mise en œuvre et la gestion d’un parc d’activités intégrateur de rev3.
8 collectivités réalisent ce test sur un de leurs parcs : CA porte du Hainaut, SIZIAF, Amiens Métropole, CC du Pays de Mormal, Communauté Urbaine de Dunkerque, CA du Pays de Saint Omer, CC de Flandre Intérieure, CC Pévèle Carembault.

« Cette AMO va permettre à la Région de confronter son référentiel Rev3 « Parcs et zones d’activités » aux réalités du terrain. Plusieurs items de ce référentiel vont être testés de manière opérationnelle sur différents parcs dans le but de l’enrichir, le valider, l’améliorer…
Les 8 Parcs participants à cette AMO, répartis sur tous les Hauts-de-France, ont des profils et une maturité différents : en création, en reconversion, existants…
Chaque Parc bénéficiera d’un accompagnement lui apportant des réponses concrètes en matière d’ingénierie technique financière sur un item du référentiel, ces préconisations ont vocation à être partagées et permettront d’amender le référentiel »
, Virginie Renard, chargée de mission à la Région Hauts-de-France – Direction Troisième Révolution Industrielle.

Parmi les 8 collectivités, le SIZIAF - Syndicat Mixte du Parc des Industries Artois-Flandres qui aménage, gère et commercialise un parc industriel de 460 hectares sur les communes de Douvrin et Billy-Berclau - a souhaité participer à cette opération.
Suite au compactage des unités de production du site PSA Douvrin et des 90 ha de foncier libéré, le SIZIAF s’est engagé à requalifier ce foncier industriel avec des objectifs forts d’exemplarité, d’économie circulaire et d’innovation afin de disposer de nouvelles surfaces commercialisables pour accueillir des entreprises industrielles et développer les services sur le Parc des industries.

« Ces objectifs sont parfaitement en phase avec les préconisations du référentiel-ressources rev3 « Parcs et Zones d’activités » et il nous est apparu très intéressant de s’y confronter avec ce projet concret du Parc et de contribuer à ce retour d’expérience auprès de la Région. La possibilité de bénéficier d’une expertise technique complémentaire sur le volet « économie circulaire », tout comme le partage d’expérience avec les autres collectivités impliquées dans ce test sur les autres thématiques du référentiel ont contribué à notre décision de participer à la démarche », Arnaud Lecourieux, Directeur adjoint au SIZIAF.

Le groupement auddice réalise actuellement les premières réunions de travail sur les territoires. Les enjeux de l’accompagnement sont multiples :
- Faire monter en compétence les collectivités sur la gestion de leurs parcs au regard de rev3,
- Créer une dynamique d’échange entre ces dernières
- Aboutir in fine, au premier trimestre 2021, à une rencontre régionale de partage et de témoignages avec les autres collectivités de la région afin d’essaimer les bonnes pratiques à une échelle plus large. Cette diffusion de pratiques s’appuiera notamment sur l’élaboration d’un guide de préconisations faisant le lien avec le référentiel initial et les opérations menées dans les collectivités.

image description
image description
ville

aménagement

ERBM - RENOVATION DE LA CITE BARROIS
ELABORATION DU SCHEMA DIRECTEUR
2018-2019
HAUTS DE FRANCE

D’une superficie de 18,72 ha, la cité Barrois compte 341 logements de typologie variée. Cette cité-jardin, dotée d’une grande diversité architecturale, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est également identifiée comme un Quartier Prioritaire de la Politique de la Ville (QPV).

La cité Barrois est l’une des 35 cités retenues dans le cadre du programme de l’Engagement pour le Renouveau du Bassin Minier (ERBM) qui a pour enjeu d’engager la métamorphose du bassin minier.

Un travail partenarial a été entrepris autour du programme d’actions défini. Il s’agit ici de porter des objectifs visant la qualité, la performance et l’innovation :

Réhabiliter des logements sobres en ressources naturelles : niveau BBC Effinergie Rénovation, isolation en béton de chanvre, logements modulables, réflexion sur l’approvisionnement en énergies renouvelables de la cité
Rénover les espaces publics : sécurisation des voies et valorisation des modes actifs, réaménagement et requalification des places et placettes (réflexion sur le confort d’usage et les usages potentiels)
Valoriser la trame des jardins : remaniement parcellaire, traitement et harmonisation des limites, végétalisation des espaces publics favorables à la biodiversité locale, gestion différenciée, charte tripartite d’entretien
Impliquer les citoyens  : création de l’association Le Pont (relais avec les habitants), aide au retour à l’emploi, chantiers participatifs, accompagnement aux écogestes (club citoyen pour le suivi des consommations et factures)

« Ces dernières années, la commune de Pecquencourt a engagé un chantier colossal de rénovation de ses cités minières, dans un premier temps avec les cités Nouvelle, des Pâtures, Lemay et Sainte-Marie, puis dernièrement avec la cité Barrois.
auddicé nous a accompagnés dans cette transformation en profondeur du territoire communal. En tant qu’acteur de la transition écologique, énergétique et solidaire, son expertise a permis d’inscrire le projet de rénovation de la Cité Barrois dans la Troisième Révolution Industrielle (Rev3) et de répondre plus globalement aux attentes de l’ERBM. 
Le Schéma directeur défini a contribué à la mise en place d’une démarche de coopération exemplaire entre acteurs et d’une implication forte de la population au projet.
 »

(Témoignage de François BOUDRY, Directeur Général des Services de la commune de Pecquencourt)

image description
image description
image description
ville

aménagement

Etude de revitalisation de centre-bourg dans le cadre du dispositif Anjou Cœur de Ville

Allonnes (49)
2019-2020
VAL DE LOIRE

Equipe de maîtrise d’œuvre : Soliha Maine-et-Loire (mandataire), Urban’ism, Lestoux & Associées, Initio Conseil

La commune d’Allonnes s’est engagée dans une nouvelle dynamique d’attractivité pour son centre-bourg via le dispositif Anjou Cœur de ville initié par le département. Parmi les leviers d’intervention, la mise en place d’une OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – Renouvellement Urbain) priorise les actions en faveur de l’amélioration et de la rénovation de l’habitat en mobilisant des aides financières et techniques importantes.

Une démarche multithématique
La reconquête du bourg d’Allonnes s’appuie également sur une requalification des espaces urbains et paysagers et sur une redynamisation commerciale. La question de la mobilité associant déplacements et signalétique est également intégrée. En cela, l’étude de revitalisation dresse, sur un calendrier pluriannuel, une vision globale et transversale de l’évolution du bourg d’Allonnes.

Une démarche participative
L’étude a déployé une démarche participative qui s’est appuyée sur une concertation très large avec les acteurs locaux et la population. Ainsi habitants et commerçants ont été conviés lors d’un diagnostic en marchant afin de recueillir leurs ressentis et de connaitre leurs attentes. Une réunion publique, ouverte à tous, a également permis de présenter le dispositif d’aide et les premiers enjeux sur les espaces publics.

« L’objectif de cette étude est de redonner de la vie dans le cœur de bourg et d’améliorer le bâti existant. L’étude nous a permis d’avoir une vision plus précise des aides disponibles et les visuels réalisés par Urban’ism nous ont permis de nous projeter dans le temps.
Ma philosophie c’est d’anticiper les choses, il faut regarder devant et non dans le rétroviseur. »

(Témoignage de M. J. HARRAULT, Maire de la commune d’Allonnes)

La commune d’Allonnes qui se projette vers l’avenir souhaite d’ores et déjà requalifier la rue Albert Pottier qui représente l’artère principale traversant le bourg de la commune. Elle poursuit sa réflexion sur les prochaines actions opérationnelles à mener (projet de lotissement, requalification d’une friche, projet de résidence séniors…).

image description
image description
image description
image description
ville

aménagement

Conception de l’écoquartier du Logis
à Scorbé-Clairvaux (86)
2018 - 2020
Val de Loire

Équipe de maitrise d’œuvre : URBAN’ISM & Plan Urba Services (BET VRD)
Surface de l’opération : 2.7 hectares & espace public en lien avec les halles
Distinction : Écoquartier : projet labellisé étape 2

Le programme retenu est une réponse à trois volontés politiques principales : le renouvellement urbain, la consolidation des activités et services du centre-bourg, et un projet intergénérationnel, avec un îlot senior, et une façade ouverte sur l’école publique au nord-est.

Projet architectural et urbain

  • La trame de circulation (motorisée et douce) s’appuie sur des liaisons visuelles et physiques avec les éléments existants (Logis, champ de Foire, Maison Proust) et permet de cadrer les perspectives visuelles ;
  • Le patrimoine et la biodiversité sont mis valeur par la création d’espaces publics paysagers témoins de l’évolution du patrimoine végétal communal, faisant la passerelle entre la seigneurie moyenâgeuse du Haut-Clairvaux et les nouvelles plantations à envisager à l’aune du changement climatique ;
  • Le projet se poursuit également par la valorisation des abords des halles en bois du XVIIIème ;
  • En affirmant la priorité aux espaces de convivialité, la reconfiguration de l’espace public réduit les emprises dédiées à la circulation motorisée, tout en conservant un espace de stationnement au pied de la terrasse du restaurant.

« URBAN’ISM accompagne ma commune pour bâtir un ensemble qui s’appuie sur les dynamiques intergénérationnelles et la mise en valeur du patrimoine communal.
Par son professionnalisme sur l’architecture, le paysage et les matériaux entre autres, l’équipe d’URBAN’ISM a contribué à faire de notre écoquartier du Logis une table de résonnance pour nos ambitions municipales.
Nous avons créé des passerelles et ouvert des portes qui placent l’humain au centre de notre réflexion, qui déterminent les modes de vie de demain et donnent envie aux gens de cohabiter ».

Témoignage de M. Lucien JUGÉ, Maire de la commune.

image description
image description
image description