Contacter Auddice

C’est avec implication que nos équipes vous accompagnent pour mener à bien vos projets.
Découvrez certains d’entre eux réalisés dans votre région.

urbanisme

URBANISME

Élaboration du PLUi de la Communauté de Communes Meuse Rognon - Interview croisée

Christophe LIMAUX, Maire de la commune de Sommerécourt et Vice-Président à Communauté de Communes Meuse-Rognon, en charge de l’urbanisme et Sophie GUIGNIER, chargée de mission urbanisme et aménagement du territoire à la Communauté de Communes Meuse-Rognon témoignent sur la mise en place du Plan Local d’Urbanisme intercommunal.

auddicé : Pourquoi avoir choisi d’élaborer un PLUi sur le territoire ?

Christophe LIMAUX : Le PLUi était une demande de certains élus de petits villages dans lesquelles des autorisations d’urbanisme avaient été refusées en l’absence de document d’urbanisme. Certains projets communaux avaient dû être abandonnés. Après réflexion entre les Conseillers Communautaires, nous avons décidé de prendre la compétence urbanisme afin de porter le projet d’un PLUi sur l’ensemble du territoire. En 2017, la Communauté de Communes Bourmont-Breuvannes-Saint-Blin a fusionné avec la Communauté de Communes de la Vallée du Rognon pour devenir la Communauté de Communes Meuse-Rognon. C’est une intercommunalité de 60 communes qui a été créée. La volonté des élus a été de faire un document sur l’ensemble du territoire en ralentissant la procédure côté Meuse afin de faire le diagnostic et les ateliers de PADD côté Rognon.

Sophie GUIGNIER : Le PLUi est un document structurant à l’échelle d’un territoire, et notamment un territoire rural. Il est important, pour moi, d’avoir un plan général qui permet de réglementer. Il ne faut pas bloquer les projets, mais il faut quand même les encadrer et donner du sens à l’aménagement du territoire à une échelle de plusieurs communes. Je trouve ça pertinent. Avec un peu de recul, cette élaboration a permis de créer une relation de travail entre les élus et un dynamisme territorial. Le Plan Local d’Urbanisme intercommunal englobe toutes les thématiques de vie et d’usage du territoire. Il y a également un intérêt en termes de mise en relation, d’approfondissement des sujets pour vraiment créer un projet de territoire.

auddicé : Quel est l’apport d’auddicé urbanisme dans l’élaboration du PLUi ?

Christophe LIMAUX  : L’apport et le choix du cabinet sont essentiels dans la réussite d’un PLUi. Lors de l’appel d’offre, auddicé urbanisme était le mieux disant parce que le dossier était complet avec du personnel et des services compétents. On a changé d’interlocuteurs lors de l’élaboration du PLUI, mais à chaque fois, on a eu des personnes aussi compétentes les unes que les autres.

Sophie GUIGNIER : Nous bénéficions d’un prestataire très disponible qui a permis la mise en place d’un suivi de notre dossier très régulier et de qualité. Le bureau d’études a su également rester à sa place, c’est à dire avec un apport, une mission de conseils, mais qui respecte avant tout le choix des élus en étant à leur écoute. Deux chefs de projet dédiés se sont succédés mais la continuité de la mission a été assurée. Je pense que le trio « bureau d’études – chargé(e) de mission – élu », est la base pour que la démarche PLUi fonctionne. Le bureau d’études a su gérer l’animation de cette démarche, même sur un territoire de 60 communes. Nous sommes satisfaits de la qualité d’exécution, des productions également et puis des apports. Nous avons bénéficié d’excellents contacts en matière de conseil, de veille juridique… L’étude d’entrée de ville m’a marquée aussi. L’évaluation environnementale était quant à elle de qualité et assez complète aux vues de tous nos espaces naturels, les écologues sont revenus plusieurs fois car les zonages ont été revus. Pour la réalisation du PLUi, il faut une certaine disponibilité et une bonne conscience professionnelle.

Retrouvez l’interview dans sa globalité

image description
image description
image description
image description
urbanisme

URBANISME

PLUi
Communauté de Communes du Pays Rethelois
2016-2020
GRAND-EST

La Communauté de Communes du Pays Rethélois regroupe 65 communes et près de 30 000 habitants. Son territoire s’étend sur 794 km² soit 15% de la superficie du Département des Ardennes.

Elle est engagée depuis 2016 dans l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi).

A travers ce projet d’urbanisme, l’intercommunalité souhaite tirer profit d’une position géographique stratégique (à 30 km de Charleville-Mézières et à 20 km de Reims) et proposer une répartition territoriale qui mette en valeur les particularités locales.

La procédure d’élaboration du PLUi devrait aboutir en 2020.

image description
image description
urbanisme

URBANISME

PLUi
Communauté de communes du Val de Somme
2016-2020
Hauts-de-France

Le Val de Somme est composé de 33 communes et compte plus de 26 000 habitants.
Situé à une quinzaine de kilomètres à l’Est d’Amiens Métropole, ce territoire dispose d’un atout majeur : la présence de 6 gares / arrêts ferroviaires sur deux lignes TER différentes de l’étoile ferroviaire amiénoise. Cette particularité a amené le territoire à s’inscrire dans la démarche AUOR (Aménagement et Urbanisme Orientés vers le Rail, portée par l’ADEME et la Région Hauts-de-France), qui a guidé l’ensemble des réflexions et des choix durant toute la procédure d’élaboration du PLUi.

Le territoire bénéficie également d’un patrimoine naturel exceptionnel lié à la présence des trois vallées de la Somme, de l’Ancre et de l’Hallue, induisant des enjeux écologiques et hydrauliques importants et la réalisation d’une évaluation environnementale stratégique.

L’élaboration du PLUi a également été l’occasion de réaliser une étude spécifique sur le phénomène de cabanisation qui touche les secteurs de vallées, afin d’évaluer précisément cette problématique et d’explorer les pistes d’actions envisageables.

Après 4 années d’études, plus de 150 réunions et ateliers thématiques, de nombreux avis favorables notamment des services de l’Etat et de la commission d’enquête publique, ce PLUi a été approuvé en Conseil Communautaire le 5 mars 2020.