Contacter Auddice

C’est avec implication que nos équipes vous accompagnent pour mener à bien vos projets.
Découvrez certains d’entre eux réalisés dans votre région.

biodiversité

biodiversité

SUIVI POST IMPLANTATION DE PARC EOLIEN

2018-2020
Val De Loire

L’implantation d’un parc éolien nécessite la réalisation d’études préliminaires sur plus d’un an. Un diagnostic écologique est ainsi mené pour évaluer les fonctionnalités et enjeux écologiques d’un site et les intégrer dès la conception du projet. Il s’agit là de concevoir un projet de moindre impact intégrant la séquence « ERC » (Éviter, Réduire, Compenser). Il s’agit d’éviter en priorité les zones à enjeux écologiques, de réduire les effets (par l’arrêt des machines les nuits où les chauves-souris sont actives…) et, si nécessaire, de compenser les pertes car tout projet se doit d’assurer l’absence de perte nette voir le gain de biodiversité.
La dimension « écologique » fait partie intégrante des composantes d’un projet éolien de sa conception jusqu’à sa fin de vie. Ainsi, une fois le parc éolien sur pied, l’exploitant doit effectuer un suivi écologique de son parc au même titre que le suivi de la production d’énergie, de la sécurité du site…
Depuis presque 3 ans, auddicé accompagne EUROCAPE New Energy France en assurant le suivi post-implantation de 3 parcs (soit un total de 18 machines) dans le département de la Vienne (86).

Parole d’exploitant : Cécile PASQUEREAU, Responsable Exploitation France chez EUROCAPE New Energy France

auddicé : En quoi consiste le suivi post-implantation de vos parcs éoliens ?

Cécile PASQUEREAU : auddicé : Ce suivi consiste à garantir l’effectivité des mesures engagées dans les projets et, le cas échéant, à définir les actions correctrices. Par exemple, dès la phase travaux, nous avons conventionné avec des agriculteurs locaux la plantation de haies ou encore la gestion différenciée de prairies afin créer des conditions favorables au développement de la flore et de la faune. En phase exploitation, nous vérifions donc que les haies et prairies soient fonctionnelles et fréquentées par les espèces visées par les mesures en faisant intervenir des écologues. De même, un suivi de la mortalité au pied des machines est également entrepris (1 à 2 fois par semaine) pour vérifier l’impact sur l’avifaune et chiroptères et corriger le cas échéant les périodes d’arrêt des machines. Et depuis plus d’un an, nous avons même équipé certaines nacelles d’enregistreurs pour suivre en continu l’activité des chauves-souris et ainsi mieux comprendre le comportement de ces espèces.

auddicé : Quels enjeux sont associés au suivi écologique post-implantation des parcs éoliens dont vous assurez l’exploitation ?

Cécile PASQUEREAU : Lorsque vous travaillez dans l’éolien, la dimension environnementale dans son ensemble est très prégnante. Le suivi écologique permet de travailler de manière itérative pour aboutir à une production d’énergie renouvelable, viable et respectant le cadre dans lequel le projet s’insère, tant d’un point de vue écologique que social.

auddicé : Comment qualifieriez-vous l’accompagnement d’auddicé ?

Cécile PASQUEREAU : Nous apprécions particulièrement la disponibilité et le sens de l’écoute des collaborateurs d’auddicé. Nos différentes problématiques sont ainsi intégrées dans les réflexions de mise en place des mesures de protection de l’environnement local et ces dernières sont adaptées spécifiquement à nos projets. auddicé nous apporte leur précieuse expertise (conseils, retours d’expérience…) et la clarté de leurs rapports et explications nous permettent de mieux comprendre les enjeux sur nos sites.

image description
image description
ville

aménagement

Etude de revitalisation de centre-bourg dans le cadre du dispositif Anjou Cœur de Ville

Allonnes (49)
2019-2020
VAL DE LOIRE

Equipe de maîtrise d’œuvre : Soliha Maine-et-Loire (mandataire), Urban’ism, Lestoux & Associées, Initio Conseil

La commune d’Allonnes s’est engagée dans une nouvelle dynamique d’attractivité pour son centre-bourg via le dispositif Anjou Cœur de ville initié par le département. Parmi les leviers d’intervention, la mise en place d’une OPAH-RU (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat – Renouvellement Urbain) priorise les actions en faveur de l’amélioration et de la rénovation de l’habitat en mobilisant des aides financières et techniques importantes.

Une démarche multithématique
La reconquête du bourg d’Allonnes s’appuie également sur une requalification des espaces urbains et paysagers et sur une redynamisation commerciale. La question de la mobilité associant déplacements et signalétique est également intégrée. En cela, l’étude de revitalisation dresse, sur un calendrier pluriannuel, une vision globale et transversale de l’évolution du bourg d’Allonnes.

Une démarche participative
L’étude a déployé une démarche participative qui s’est appuyée sur une concertation très large avec les acteurs locaux et la population. Ainsi habitants et commerçants ont été conviés lors d’un diagnostic en marchant afin de recueillir leurs ressentis et de connaitre leurs attentes. Une réunion publique, ouverte à tous, a également permis de présenter le dispositif d’aide et les premiers enjeux sur les espaces publics.

« L’objectif de cette étude est de redonner de la vie dans le cœur de bourg et d’améliorer le bâti existant. L’étude nous a permis d’avoir une vision plus précise des aides disponibles et les visuels réalisés par Urban’ism nous ont permis de nous projeter dans le temps.
Ma philosophie c’est d’anticiper les choses, il faut regarder devant et non dans le rétroviseur. »

(Témoignage de M. J. HARRAULT, Maire de la commune d’Allonnes)

La commune d’Allonnes qui se projette vers l’avenir souhaite d’ores et déjà requalifier la rue Albert Pottier qui représente l’artère principale traversant le bourg de la commune. Elle poursuit sa réflexion sur les prochaines actions opérationnelles à mener (projet de lotissement, requalification d’une friche, projet de résidence séniors…).

image description
image description
image description
image description
ville

aménagement

Conception de l’écoquartier du Logis
à Scorbé-Clairvaux (86)
2018 - 2020
Val de Loire

Équipe de maitrise d’œuvre : URBAN’ISM & Plan Urba Services (BET VRD)
Surface de l’opération : 2.7 hectares & espace public en lien avec les halles
Distinction : Écoquartier : projet labellisé étape 2

Le programme retenu est une réponse à trois volontés politiques principales : le renouvellement urbain, la consolidation des activités et services du centre-bourg, et un projet intergénérationnel, avec un îlot senior, et une façade ouverte sur l’école publique au nord-est.

Projet architectural et urbain

  • La trame de circulation (motorisée et douce) s’appuie sur des liaisons visuelles et physiques avec les éléments existants (Logis, champ de Foire, Maison Proust) et permet de cadrer les perspectives visuelles ;
  • Le patrimoine et la biodiversité sont mis valeur par la création d’espaces publics paysagers témoins de l’évolution du patrimoine végétal communal, faisant la passerelle entre la seigneurie moyenâgeuse du Haut-Clairvaux et les nouvelles plantations à envisager à l’aune du changement climatique ;
  • Le projet se poursuit également par la valorisation des abords des halles en bois du XVIIIème ;
  • En affirmant la priorité aux espaces de convivialité, la reconfiguration de l’espace public réduit les emprises dédiées à la circulation motorisée, tout en conservant un espace de stationnement au pied de la terrasse du restaurant.

« URBAN’ISM accompagne ma commune pour bâtir un ensemble qui s’appuie sur les dynamiques intergénérationnelles et la mise en valeur du patrimoine communal.
Par son professionnalisme sur l’architecture, le paysage et les matériaux entre autres, l’équipe d’URBAN’ISM a contribué à faire de notre écoquartier du Logis une table de résonnance pour nos ambitions municipales.
Nous avons créé des passerelles et ouvert des portes qui placent l’humain au centre de notre réflexion, qui déterminent les modes de vie de demain et donnent envie aux gens de cohabiter ».

Témoignage de M. Lucien JUGÉ, Maire de la commune.

image description
image description
image description
ville

aménagement

Evolution d’un ilot en centre ancien,
Château-Renault
2018
val de loire

En Indre-et-Loire, la ville de Château-Renault mène une politique de reconquête d’un ilot dégradé et accroché au coteau

La création d’un nouveau lien piéton entre ville haute et ville basse, évolution du patrimoine bâti vers une vocation principale de logements

Un état des lieux du bâti et des potentialités de réinvestissement des jardins intérieurs en terrasses

Un diagnostic du bâti, des scénarios d’évolution urbaine et une programmation architecturale chiffrée

image description